Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

CEP - CLUB EPICURE PARIS - CEP - Page 4

  • Mais pourtant c'est bon pour la santé?!

     
     

    Trouvé lors de furetage sur internet, cet article de 2003 paru dans la revue "Anthropologie et Sociétés". Son auteur, Vincent Fournier, revient sur les évolutions de la représentation du vin dans les dernières années entre médicalisation de sa consommation à faible dose et médiatisation et appropriation de ces notions par les pouvoirs publiques. Il est surtout intéressant de lire ces lignes en ayant en tête les événements des derniers 18 mois qui voient une remise en cause de la loi Evin sur un versant de plus en plus strict et répressif.

    Comme quoi nous restons dans les bonnes leçons moralisantes de nos gouvernants. Rengaines inchangées depuis l'aube du XXe siècle. Mais qui au moins à l’époque avaient l'excuse de la volonté de revanche sur la défaite de 1870. Et le soin d'introduire un soupçon de nuance dans le discours comme en témoigne cette fameuse reproduction des illustrations qui envahirent les salles de classe.

    alccol ennemi.jpg

     

    Bonne Dégustation... avec modération bien sur.

     
  • La Rioja

    Logo-RIOJA_RGB-hi-res.jpg

    La voilà ce compte rendu tant attendu, fin du suspens vous allez tout savoir !

    En synthèse : Nous avons eu des paysages magnifiques, des vignes à perte de vue, des bons vins et de très bonnes tables, une guide super sympa, un temps magnifique, un poil de culturel haut de gamme et des participants de plus en plus conviviaux, charmants et rigolos au fil des années : que vouloir de plus, je vous le demande !!!! Que ceux qui ne sont encore jamais venus à un voyage du CEP se fassent un petit examen de conscience....

  • La ligne d'arrivée est proche!

    Vous remarquerez que je reste prudent pour ne pas porter la poisse à notre sympathique équipe.

    Toujours est-il, que le dossier des climats de Bourgogne pour le patrimoine mondial de l'UNESCO est bientôt sur le point de se refermer (on espère avec une bonne nouvelle).

    Si la décision finale est prévue pour le 5 juillet, le groupe d'experts a terminé son rapport et le Bien Public faisait un encart de 4 pages sur cet événement samedi dernier.

    Ayant pu, par extraordinaire, en trouver un pdf, je vous laisse apprécier le portrait d'un des grands hommes de cette aventure. C'est en page 3 et cela ne se manque pas, foi de cepien.

  • plop!

     
     

    Une des questions qui revient fréquemment, dans les discussions des amateurs que nous sommes, est de savoir qui de la capsule, de l'agglomérat ou du bouchon en liège plein est le meilleur pour nos flacons.

    Une début de réponse peut se trouver dans un document, qui a maintenant un an mais que nous n'avons découvert que récemment, du BIVB. Intitulé "la conservation des vins en bouteille: influence du temps, de la température et du type d'obturateur" ce travail qui semble assez rigoureux amène une réponse différente selon le cépage étudié. Bourgogne oblige, les résultats ne s'adressent qu'au chardonnay et au pinot noir. Mais on peut en conclure que sur 5 ans, durée de l'étude, le temps est le facteur qui a le plus d'impact sur la concentration en SO2, la couleur (via la densité optique), et la qualité et le niveau d'oxydations, jugées par dégustation. Après le type d'obturateur n'impacte pas le pinot noir alors qu'il joue un rôle important pour le chardonnay. Et inversement pour la température de conservation.

    Alors à quand un 1er cru de pinot noir encapsulé?

    12-PlaquetteBIVB-ConserVinsBouteille_002.jpg