Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Dégustations privées

  • Aaaaaah le terroir et l'histoire!

    (qui a reconnu cette grappe?)

    Nous vivons dans un monde qui accorde une place particulière au vieux... racines (ça tombe bien pour de la vigne) et aux traditions.

    En decouvrant cette bouteille monocépage de Gamaret, je pensais revivre les joies d'un cépage d'antan, préservé par le combat de vignerons aussi auditeurs de bonnes stations de radio que je le suis (si justement vous ne suivez plus rendez vous là, spécial dédicace à Monsieur Philippe).

    Lire la suite

  • In memoriam

    Depuis ce matin 7h00 ce qu'on appellera un orage d'acier s'est abattu sur nos premières lignes. Les forces allemandes passent à l'assaut en ce moment même. Nos hommes, ceux qui restent, résistent vaillamment sans esprit de recul...

    Cela aura pu être écrit il y a 100 ans jour pour jour, en ce début de la bataille de Verdun. En hommage au demi million de jeunes hommes tombés au champ d'honneur pour une bataille dont l’intérêt reste toujours un mystère, nous avons ouvert un homme mort 2013 en accompagnement d'un tartare de Saint Jacques. Affûté comme une pierre à fusil...

    l-homme-mort-300.jpg

  • Sans être franchement malhonnête, au premier abord, comme ça, il… a l'air assez curieux.

     
     

    Et pour une fois nous ne parlons pas du contenu mais du contenant.

    Vous avez remarqué la multiplication des verres dit techniques qui promettent des expériences de dégustations... sans pareilles. A en croire les fabricants il ne serait plus possible de boire un vin sans LE verre ad hoc.

    Et ils s'y sont tous mis, de l'historique Riedel Picture-1.pngau français Arc international par l’intermédiaire de sa gamme "chef et sommelier". chef-sommelier.jpg

     

     

     

     

    coca.jpg

     

     

     

     Ils en ont même fait pour une célèbre boisson non alcoolisée!!!

     Les plus curieux pourront même aller voir des blogs de vulgarisation sur le vin (des blogs américains donc) qui font de longs posts sur l'importance et le retentissement des différents types de verres (et par exemple).

     A l'occasion du test maison de la dernière création de "chef et sommelier", nous avons effectivement constaté des différences dans le le nez et la bouche des vins soumis à ce supplice. Les plus assidus aux diners auront déjà fait le lien avec l'exercice que nous avions fait lors du dernier passage de notre ami Druet de Bourgueil. Il était alors évident qu'un verre plastique, qu'un gobelet et même un verre ballon n'étaient pas digne de nos bouteilles.

    Conclusion des participants à notre essai maison: différences il y a, mais où est la vérité? Nous en appelons donc à notre Président, qui dans sa bienveillance proverbiale, devrait pouvoir nous illuminer de son savoir. Ou pourrions nous y voir le prétexte à une nouvelle soirée éclairante?

    Bonnes dégustations

     
     
  • De l'importance de ne pas avoir de péjugés

    Une série de petits livres intelligents et intéressants: "Autour d'une bouteille" de Gilles Berdin. Où l'auteur discute longuement avec certains acteurs marquants du monde du vin. Très Bordeaux centrée pour l'instant, la série comporte 11 volets. Nous avons eu l'occasion d'en lire certains dont celui sur Muriel Andraud et Jean-Luc Thunevin (Chateau Valandraud).

    41iri2MVViL._.jpgLecture très instructive et remettant en ordre un certain nombre d'idées reçues sur les vins dit "de garage". Mais pour autant, et sans vouloir occulter l'incomparable réussite de leur entreprise sur l'espace d'une décennie, cette lecture ne nous avait vraiment donné envie de se procurer de leur vin.

    Mais l’occasion fait le larron et ayant croisé le "Virginie" dans un linéaire, nous n'avons pas voulu rester sur un préjugé. Et il faut bien avouer que la dégustation fut fort agréable. Comme quoi, dans ce monde si particulier du vin, il est nécessaire de ne pas se limiter à un seul coté du miroir et les vins aussi bien que leurs réalisateurs se doivent d’être étudiés de concert. Vivement le prochain diner!

    Bonne fin d'été et Bonnes DéGustations

  • Promesse de décembre

    Comme je vous l'ai déjà précisé par mail notre prochain dîner se fera autour du Vouvray de chez Vincent Carême. Pas question d'organiser ce dîner sans une petite révision ! C'est pourquoi avec Patrick, nous avons délesté notre cave d'une bouteille de Clos 2005 du domaine Vincent Carême.

    Dès le 1er nez et surtout la première bouche nous étions parfaitement rassurés : Voici un Vouvray qui a de la personnalité et un bel équilibre entre la rondeur de l'attaque (liée à 30g de sucre résiduel faisant de ce vin un 1/2 sec) et l'acidité qui se faufile ensuite sur fond de minéralité. beaucoup de fruits et une finale longue. Ce vin gouté sur un léger curry de poulet était parfait. Un moment de plaisir et de gastronomie, vraiment !

    Bienvenue au club Monsieur Carême !

    Annie H